BLACK SUN

film /installation

BLACK SUN
JOSE MAN LIUS + GAUTHIER KEYAERTS
INSTALLATION IMMERSIVE

Collaboration Image/Son osmotique & Interculturelle entre JOSÉ MAN LIUS (fr) + GAUTHIER KEYAERTS (be). Une relecture poétique d’images d’archives vidéo de la Nasa questionne le lien entre — la beauté et le sublime — le rationnel et merveilleux — les indifférentes vision de beauté et du sublime Le baroque, le romantisme & le conceptuel (…) La question du divin.

« UNE EXPÉRIENCE DU SUBLIME, CES FORCES QUI DÉPASSENT NOTRE ENTENDEMENT »

«Tout ce qui est propre à exciter les idées de la douleur et du danger, c’est-à-dire toute ce qui est en quelque sorte terrible, tout ce qui traite d’objets terribles, tout ce qui agit d’une manière analogue à la terreur, est une source du sublime; ou, si l’on veut, peut susciter la plus forte émotion que l’âme soit capable de sentir »

Recherche philosophique sur l’origine de nos idées du sublime et du beau, traduction de E. Lagentie de Lavaïsse, Paris, J. Vrin, 197. Edmund Burke.

LE CORPS A L’ÉCHELLE DES ÉTOILES.

BLACK SUN invite le public à découvrir un Corps non identifié — Une étoile mystérieuse située au centre d’un système solaire dans une dimension parallèle — La naissance d’un territoire énergétique ectoplasmique filmé du point de vue de la caméra thermique et du rayon X. Ce traitement de l’image hybride oscille entre des masses gazeuses esquissées et les variations de rayonnement infrarouges — électromagnétique à haute fréquence.